Dialogue social : si tout se jouait le jour de paie ?

MicrosoftTeams-image

 

85% des salariés estiment que leur entreprise ne fait pas assez pour leur bien-être.

Si le sujet a beaucoup été abordé en entreprises depuis quelques années, il n’en est pas moins essentiel. Et les chiffres parlent d’eux même : un salarié heureux est 31% plus productif et 55% plus créatif.

 

Le dialogue social : levier de la QVT, Qualité de Vie au Travail.

Le dialogue social au sein des instances représentatives du personnel fait vivre la santé au travail dans les entreprises. Il la fait vivre, non seulement par l’accompagnement des salariés en souffrance, mais aussi par la recherche de mesures de prévention primaire.

 

Depuis quelques temps, les employeurs observent une demande croissante du côté des mesures portant sur la sécurité financière et budgétaire. Pour 35% des Français, les problèmes de nature financière sont l’une des causes principales du stress (enquête OpinionWay 2017). Le constat est le même sur tous les niveaux de salaire : le stress financier n’est pas lié à la rémunération d’un salarié, mais à son rapport à l’argent et à son type de dépenses.

 

44% des salariés souhaiteraient avoir des prêts accordés par leur employeur.

Si le montant sur la fiche de paie reste indéniablement important, l’enjeux aujourd’hui, est de pouvoir accompagner les salariés dans la gestion de leur finance. Il devient primordiale de permettre aux travailleurs d’accéder à un sentiment de sécurité et de contrôle dans le choix de ses dépenses. Dans le contexte de la crise sanitaire qui a fragilisée certains ménages, ne nombreux salariés se sentent anxieux quand à leur finances, il est essentiel que les entreprises prennent à bras le corps cette question du stress financier.

Rosaly a été crée pour répondre à un réel besoin :

  • Résoudre le problème des imprévus financiers avec une système digitalisé d’acompte sur salaire
  • Accompagner les RH dans l’éducation financières des salariés

 

Avec Rosaly, everyday is a payday ! 

 

Une question, adressez-vous à Arbia Smiti, CEO & founder Rosaly hello@rosaly.com 

En un clic, inscrivez-vous sur notre waiting list.

Je m'inscris

 

 

Vous voulez en savoir plus ?

Demander une démo